Historique

Au fil de l’histoire, Les racines de la Fondation Val de Loire sont profondément ancrées dans le temps, elles nous transportent au 19ème siècle :

ANJORRANT

  • 1827 : Création « Institution Anjorrant » par Mère Anjorrant à Bourges.
    L’institution accueille des jeunes filles de 14 ans et plus, placées par leur famille et relevant de délit d’ordre moral. Ces jeunes sont nourries, logées et reçoivent une éducation morale et scolaire. Le financement du placement provient des travaux de couture et broderie à la demande des grands magasins parisiens.
  • 1874 : Institution reconnue d’utilité publique

LOUISE HOUDRÉ

  • 1878 : Création « Œuvre de la 1ère communion » par Louise Houdré à Orléans.
    Il s’agit dans un premier temps d’un internat dans le quartier St Marc à Orléans. Il accueille des jeunes dont les familles ont peu ou pas de ressources. Progressivement seront ouverts des ateliers et des classes.
  • 1945 : L’institution devient « Association Louise Houdré ». Les religieuses transmettent la gestion à un conseil d’administration laïc.
  • 1946 : Grâce à un don, l’œuvre Louise Houdré acquiert la propriété de la Médonnière à St Hilaire- St Mesmin.
  • 1963 : Acquisition de la propriété sise aux 27 et 29 rue des Cordiers à Orléans.

FONDATION VAL DE LOIRE

  • 1970 : Sous l’impulsion du Chanoine Michel Quartier, l’œuvre Louise Houdré et l’institution Anjorrant fusionnent et donnent naissance à « La Fondation Val de Loire ».
  • 1971 : : La Fondation Val de Loire est reconnue d’utilité publique par décret au journal officiel du 1er juillet.
  • 1972 : Acquisition par donation des locaux du Faubourg Madeleine à Orléans, et d’une propriété à Neuville aux Bois.
  • 1977 : Acquisition de la propriété du Cèdre à Saint Jean de la Ruelle.
  • 1978 : En Octobre, création de l’IME. À Neuville aux Bois.
  • 1990 : La Fondation entame une réflexion sur le redéploiement de l’Institution Anjorrant autour de deux sites, l’un à Montargis, l’autre rue des Cordiers à Orléans.
  • 1991 : En octobre, acquisition de locaux à Montargis en partie par une subvention du Conseil Régional, le solde par la vente des locaux du faubourg Madeleine.
  • 2005 : Les locaux à Montargis sont vendus. En septembre, la fondation fait acquisition d’un terrain à Villemandeur et construit un bâtiment adapté pour son activité. Cette structure portera le nom de Michel Quartier.
    L’histoire de la Fondation est en marche. Depuis ses débuts elle est écrite par des femmes et des hommes de bonne volonté, des professionnels cherchant à protéger et à accompagner les jeunes. Les prochaines pages seront les vôtres, quelque soit votre talent, vous pouvez œuvrer au sein de notre Fondation.